Charles Merlin

Une demande ? Contactez Charles !

Et si vous utilisiez vos forces ?

En quête de toujours mieux, nombre d’entre nous pourraient avoir tendance à vouloir corriger ces petits défauts qui nous enquiquinent ou redresser ces travers qu’on nous reproche. Ce serait là, paraît-il, la voie assurée vers une meilleure version de nous-même qui nous aiderait à être plus performant et, au passage, plus heureux dans notre vie. Et que se passerait-il si on regardait de l’autre côté du spectre pour nous intéresser à nos qualités ? Des chercheurs en psychologie se sont penchés sur les concepts de forces et de vertus et ont montré comment ces traits de caractère peuvent nous aider à développer notre bien-être. Nul besoin d’être parfait, comme le rappellent les deux scientifiques fondateurs de cette école, “un bon caractère n’est pas l’absence de faiblesse ou de problème mais plutôt une famille de traits positifs bien développés.(1)Park, N., & Peterson, C. (2009). Character strengths: Research and practice..

 

 

 Les forces de caractère, un point de départ de la psychologie positive

Au début des années 2000, en plein avènement de la psychologie positive, plusieurs chercheurs se posent la question suivante : pourquoi existe-t-il un manuel de diagnostic des troubles psychiques(2)Wood, A. M., & Tarrier, N. (2010). Positive clinical psychology: A new vision and strategy for integrated research and practice. (3)Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM-V). et non pas un manuel des forces de caractères ? Le projet de la psychologie positive est alors de faire miroir à la psychologie clinique : alors que la psychologie clinique traite des troubles mentaux (dépression, anxiété, bipolarité, etc.) à l’origine du mal-être, la psychologie positive souhaite identifier les traits et caractéristiques des individus en bonne santé mentale qui favorisent leur épanouissement.

C’est dans cette perspective que deux grands fondateurs de la psychologie positive, Peterson et Seligman, rejoignent le projet Value In Action (VIA project) et élaborent un manuel de classification des forces et des vertus(4)Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2004). Character strengths and virtues: A handbook and classification. qui intègre 24 forces classées en 6 vertus.

 

Les 6 vertus et 24 forces de caractère

 

Les vertus sont les caractéristiques qui ont toujours été valorisées quelles que soient les époques et les cultures, tandis que les forces de caractères sont des processus ou des mécanismes psychologiques plus précis qui définissent ces vertus(5)Park, N., & Peterson, C. (2009). Character strengths: Research and practice.. Comment identifier ses forces ? Comment les développer ? Pourquoi est-il important d’utiliser ses forces ?

 

Faites le test

Un test a été conçu par le VIA project pour vous permettre d’identifier vos forces de caractère : le VIA Inventory. Il est disponible gratuitement sur le site et prend environ 15 minutes.

Ce questionnaire vous permet d’obtenir un bilan de vos principales forces de caractère. Ces forces qui sont les plus développées chez vous sont appelées dans les forces signature(6)Park, N., & Peterson, C. (2009). Character strengths: Research and practice..

 

Les forces de caractère ne sont pas binaires, elles fonctionnent par degrés

Si une force n’apparaît pas dans le bilan de votre test VIA, cela ne signifie pas que vous ne la  possédez pas du tout. Cela indique seulement qu’elle est moins importante que les autres. En fait, les forces sont présentes chez les individus à différents degrés et c’est cela qui fait la singularité de chaque profil. Ainsi les 24 forces citées peuvent être placées sur un continuum(7)Park, N., & Peterson, C. (2009). Character strengths: Research and practice..

Pour savoir comment exploiter au mieux vos forces, nous vous proposons une synthèse des enseignements tirés des recherches scientifiques sur le sujet.

 

 

 Ce que disent les recherches

 

Connaître ses forces améliore la confiance en soi

Vous pouvez gagner en confiance et, ce faisant, gagner en bien-être en identifiant vos forces(8)Govindji, R., & Linley, P. A. (2007). Strengths use, self-concordance and well-being: Implications for strengths coaching and coaching psychologists.. Des patients en situation de douleur chronique, d’obésité ou souffrant de maladies pulmonaires ont confirmé que l’utilisation d’un outil leur permettant d’identifier leurs forces leur donnait confiance en eux(9)Mirkovic, J., Kristjansdottir, O.B., Stenberg, U., Krogseth, T., Stange, K.C., & Ruland, C.M. (2016). Patient insights into the design of technology to support a strengths-based approach to health care..

 

Un enfant lève les bras en signe de fierté

 

Les personnes qui utilisent leurs forces se déclarent plus heureuses

L’utilisation des forces personnelles conduit à la congruence de trois phénomènes qui permettent d’améliorer notre bien-être : une réduction du stress, une augmentation de l’estime de soi et une augmentation de la vitalité(10)Peterson, C., & Seligman, M.E.P. (2004). Character strengths and virtues: A handbook and classification. (11)Wood, A. M., Linley, P. A., Maltby, J., Kashdan, T. B., & Hurling, R. (2011). Using personal and psychological strengths leads to increases in well-being over time: A longitudinal study and the development of the strengths use questionnaire. (12)Govindji, R., & Linley, P. A. (2007). Strengths use, self-concordance and well-being: Implications for strengths coaching and coaching psychologists.. Par exemple, une étude a mis en place des interventions permettant de développer la force de caractère “humour” chez 632 personnes. Ces interventions ont augmenté le bonheur déclaré des participants pour 3 à 6 mois tout en diminuant les symptômes dépressifs(13)Wellenzohn, S., Proyer, R. T., & Ruch, W. (2016). Humor-based online positive psychology interventions: A randomized placebo-controlled long-term trial..

Une autre étude a montré qu’une session d’une heure et demi pendant laquelle des étudiants avaient identifié leurs forces et avaient appris à les utiliser dans leur vie avait suscité chez eux une amélioration globale de leur bien-être, une baisse du stress à court terme et une diminution des symptômes dépressifs et anxieux à plus long terme(14)Duan, W., & Bu, H. (2017). Randomized trial investigating of a single-session character-strength-based cognitive intervention on freshman’s adaptability..

Les bénéfices des forces s’appliquent également aux personnes en situation de souffrance psychique. Une étude a montré que des personnes en dépression qui ont reçu un feedback sur leurs forces et qui ont ensuite essayé de les appliquer chaque jour d’une manière différente pendant une semaine ont vu leur niveau de bonheur augmenter et leurs symptômes dépressifs diminuer(15)Smith, E. N., & Barros-Gomes, P. (2015). Soliciting strengths systemically: The use of character strengths in couple and family therapy.. Notez que cet exercice a eu des effets durables puisque, 6 semaines après l’intervention, les sujets éprouvaient toujours un mieux-être lié à l’expérience à laquelle ils avaient participé.

 

Deux amies s'amusent

 

Il est plus efficace de travailler sur ses forces plutôt que sur ses faiblesses

Plusieurs études ont montré que se concentrer sur le développement de ses forces est plus efficace que d’essayer de développer ce qui ne fonctionne pas(16)Oberski, D.L. et al. (2015). Enhancing psychological capital and personal growth initiative: Working on strengths or deficiencies?. Par exemple, dans le cas d’une psychothérapie cognitivo-comportementale, des chercheurs ont montré qu’une approche qui se concentre sur les forces des patients était plus efficace pour réduire leurs symptômes qu’une approche qui consistait à corriger leurs faiblesses(17)Cheavens, J. S., Strunk, D. R., Lazarus, S. A., & Goldstein, L. A. (2012). The compensation and capitalization models: A test of two approaches to individualizing the treatment of depression.. Une autre étude a montré que des étudiants qui avaient travaillé sur leur forces ont obtenu de meilleurs résultats que ceux qui avaient travaillé sur leurs faiblesses(18)Meyers, M.C., van Woerkom, M., de Reuver, R., Bakk, Z., & Oberski, D.L. (2015). Enhancing psychological capital and personal growth initiative: Working on strengths or deficiencies?.

 

L’amour est primordial pour notre épanouissement

Les recherches ont montré la corrélation entre l’utilisation de nos forces et notre bien-être. Mais le degré de corrélation peut varier en fonction des forces. Les jeunes personnes qui disposent de certains profils de forces sont plus enclines au bien-être d’après les recherches (19)Park, N., & Peterson, C. (2006). Moral competence and character strengths among adolescents: The development and validation of the Values in Action Inventory of Strengths for Youth.. Quels sont donc ces profils qu’il faudrait cultiver ?

Les forces de caractère les plus liées à la satisfaction – une des trois composantes du bonheur(20)Voir notre article “Pourquoi est-il important de comprendre le bonheur ? – sont la gratitude, la joie, la vitalité, la curiosité et avant tout l’amour, qui est défini comme la capacité à maintenir une lien réciproque fort avec une autre personne(21)Park, N., & Peterson, C. (2006). Moral competence and character strengths among adolescents: The development and validation of the Values in Action Inventory of Strengths for Youth. (22)Park, N., Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2004). Strengths of character and well-being.. Selon les chercheurs, les forces “du coeur” sont plus associées au bien-être que les forces du “cerveau”. Malheureusement notre éducation, notamment à l’école, peut avoir tendance à développer davantage nos forces cognitives que nos forces émotionnelles(23)Michael J. Furlong, Richard Gilman, E. Scott Huebner. (2009), Handbook of Positive Psychology in Schools.. Il peut donc être intéressant, dans vos démarches de développement personnel, de privilégier le développement de vos forces “du cœur”.

 

Les forces peuvent se développer

Un large corpus de recherches a montré que les individus ont la capacité de développer leurs forces avec le temps. Par exemple, l’appréciation de la beauté, le leadership, l’authenticité et l’ouverture d’esprit sont des forces plus courantes chez les adultes(24)Park, N., & Peterson, C. (2008). The cultivation of character strengths..

 

Une sportive prépare son altère

 

Certains événements dramatiques et épreuves de la vie peuvent aussi permettre de développer les forces de caractères. Par exemple, 6 mois après les attentats du 11 septembre 2001, les répondants américains au test VIA Inventory ont montré une augmentation de la foi, de l’espoir et de l’amour alors qu’il n’y a pas eu de variation chez les répondants européens(25)Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2003). Character strengths before and after September 11.. Cet effet a été confirmé par une étude de 2008 qui montre que l’exposition à un traumatisme accroît la religiosité, la gratitude, la gentillesse, l’espoir et le courage(26)Peterson, C., Park, N., Pole, N., D’Andrea, W., & Seligman, M.E.P. (2008). Strengths of character and posttraumatic growth.. Pour plus d’information sur ce sujet, consultez notre article sur la résilience.

 

Des forces et des vertus communes à toutes les cultures du monde

La théorie des forces de caractère de Peterson et Seligman présentée ci-dessus suggère une nouvelle manière d’aborder la question de la personnalité : la mise à disposition gratuite du questionnaire VIA a permis d’étudier de larges échantillons de populations de différents pays et donc de faire une étude anthropologique et culturelle. Les résultats sont saisissants !

Dès 2006, les chercheurs ont montré que les profils des adultes des 50 états des Etats-Unis et de 54 autres pays étaient semblables, exceptés en ce qui concerne la religiosité(27)Park, N., Peterson, C., & Seligman, M. E. (2006). Character strengths in fifty-four nations and the fifty US states.. Ces conclusions ont été confirmés en 2014 avec une étude sur un échantillon 10 fois plus important, soit plus d’un million de personnes qui ont répondu au questionnaire en ligne VIA Inventory entre 2002 et 2012. Les participants représentaient 75 nations avec pour chacune d’elles au moins 150 individus(28)McGrath, R. E. (2014).  Character strengths in 75 nations: An update.

Les forces les plus communes sont la gentillesse, l’équité, l’intégrité, la gratitude et l’ouverture d’esprit. Les forces les moins communes sont la prudence, la modestie et le contrôle de soi. Même si les participants à cette étude représentent probablement un échantillon non représentatif de la population, ces résultats montrent toutefois qu’il existe des valeurs partagées par tous qui peuvent servir de fondement à un dialogue interculturel.

 

Une femme africaine et une femme indienne échange un geste de la main

 

 

 Les recommandations du Ministère

Les recherches sur les forces de caractère, menées à partir du programme Values in Action, permettent à la psychologie d’aborder l’individu sous un nouvel angle : celui de ses forces. Les chercheurs montrent que l’identification de ses forces et leur développement, rendu possible par un travail d’exercice et de répétition, permet une amélioration significative du bien-être.

Dans ce contexte, le Ministère du Bonheur propose, de manière non exhaustive, les recommandations suivantes :

1.  Passez le test de VIA pour connaître vos principales forces de caractères ;

2.  Échangez avec votre entourage sur ces forces : vos amis, vos professeurs pour les plus jeunes, vos collègues, managers ou toute autre personne que vous côtoyez et qui vous connait bien. Quand avez-vous utilisé ces forces ? Quand auriez-vous pu les exploiter davantage ? Comment pouvez-vous les mettre au service de vos objectifs ?

3.  Parmi vos 5 forces principales, choisissez-en une que vous souhaitez développer. Le meilleur moyen de davantage l’intégrer dans votre vie ou votre travail est d’imaginer une piste concrète qui vous permettra de l’utiliser à plusieurs reprises dans la journée. Si vous menez cette expérimentation pendant une semaine, faites un bilan : avez-trouvé cela difficile ? Comment vous-êtes vous senti pendant et après l’utilisation consciente de votre force ? Seriez-vous prêt à répéter l’expérience avec une autre force ?

 

 

 Pour aller plus loin

Si vous maîtrisez l’anglais, le site du VIA Institute on Character regorge de ressources pour mieux comprendre ce qui se cache derrière chaque force. 

Vous avez du mal à imaginer comment vous pouvez davantage utiliser vos forces ? Seul, nous pouvons parfois manquer d’imagination. Ce document est une véritable mine d’or pour tous ceux qui veulent travailler sur leurs forces. Si vous ne comprenez pas l’anglais, nous vous proposons des extraits traduits plus bas.

 

340 Ways to Use VIA Character Strengths

 

 

Quelques manières d’utiliser les forces de caractère

 

Sagesse et connaissance

  • Créativité : une fois par semaine, écrivez un essai, une nouvelle, un poème, faites un dessin ou de la peinture sur un thème qui vous passionne ;
  • Curiosité : prenez le temps, 3 fois par semaine, pendant 30 min, de faire des recherches sur un sujet qui vous intéresse sur internet, dans des livres ou dans les journaux ;
  • Ouverture d’esprit : identifiez 3 actions qui ne vous rendent pas heureux et réfléchissez en discutant autour de vous à des alternatives pour mettre en place une nouvelle manière de faire ces actions ;
  • Amour de l’apprentissage : 2 fois par semaine, prenez le temps d’apprendre 5 nouveaux mots ;
  • Perspective et sagesse : chaque semaine, décrivez votre vie dans son ensemble en une phrase ou deux.

 

Courage

  • Bravoure : résistez à la pression sociale pour des valeurs ou des causes qui vous sont chères, de manière judicieuse et utile : écrivez, prenez la parole, participez à des manifestation ou prenez part à une association ;
  • Persévérance : sélectionnez 5 buts par semaine. Divisez les en plus petites étapes, accomplissez-les à temps et suivez vos progrès de semaine en semaine ;
  • Intégrité : retenez-vous de dire des mensonges, même tout petits à votre entourage (par exemple, de faux compliments). Si vous en dites un, avouez-le et excusez-vous ;
  • Vitalité : faites quelques chose que vous avez déjà l’habitude de faire mais en portant une attention particulière à le faire avec plus d’énergie, en incluant des éléments nouveaux et créatifs.

 

Humanité

  • Amour : exprimez aux personnes que vous aimez que, quoi qu’il arrive, vous les aimerez toujours de manière inconditionnelle ;
  • Gentillesse : chaque semaine, faites 3 actes de gentillesse pour des personnes que vous connaissez ;
  • Intelligence sociale : 2 fois par mois, retirez-vous d’une dispute ou d’un débat que vous auriez pu remporter mais qui aurait blessé la personne avec qui vous étiez en différent.

 

Justice

  • Citoyenneté : chaque année, aidez une personne à se fixer des objectifs et accompagnez-la dans ses progrès ;
  • Équité : discutez poliment de l’équité avec un ami dont vous avez noté qu’il ne fait pas attention aux biais de genre ou aux biais ethniques ;
  • Leadership : diriger une activité, un devoir ou un projet et sollicitez activement l’opinion des autres membres du groupe.

 

Tempérance

  • Clémence : souvenez-vous d’un jour où vous avez offensé quelqu’un et que cette personne vous a pardonné, puis pardonnez quelqu’un à votre tour ;
  • Humilité et modestie : pendant une semaine, résistez à la tentation de montrer aux autres vos réussites et réfléchissez aux changements qui s’opèrent dans votre relation avec les autres ;
  • Prudence : avant de prendre une décision, faites une analyse risques vs. bénéfices ;
  • Contrôle de soi : quand vous vous concentrez sur une tâche particulière, éliminez tous les éléments de distraction (téléphone, télévision, ordinateur).

 

Transcendance

  • Appréciation du beau : chaque jour, notez au moins un élément de beauté de la nature qui vous entoure ;
  • Gratitude : réfléchissez à cette citation “Un esprit calme voit ce qui est bon et ce qui est présent. Un esprit anxieux voit ce qui est négatif et manquant”. A présent, essayez chaque matin et chaque soir de calmer votre esprit durant 5 minutes ;
  • Espoir : rappelez-vous d’un moment où vous ou l’un de vos proches a dû traversez une épreuve très difficile et a réussi ;
  • Humour : apprenez une nouvelle blague trois fois par semaine et racontez-la à vos amis ;
  • Spiritualité : passez dix minutes par jour à respirer profondément, vous relaxer et méditer.

Recevez d’autres contenus

Inscrivez-vous à la newsletter du Ministère du Bonheur pour recevoir gratuitement les contenus que nous produisons et être informé·e de nos événements.

Références   [ + ]

1. Park, N., & Peterson, C. (2009). Character strengths: Research and practice.
2. Wood, A. M., & Tarrier, N. (2010). Positive clinical psychology: A new vision and strategy for integrated research and practice.
3. Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM-V).
4. Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2004). Character strengths and virtues: A handbook and classification.
5. Park, N., & Peterson, C. (2009). Character strengths: Research and practice.
6. Park, N., & Peterson, C. (2009). Character strengths: Research and practice.
7. Park, N., & Peterson, C. (2009). Character strengths: Research and practice.
8. Govindji, R., & Linley, P. A. (2007). Strengths use, self-concordance and well-being: Implications for strengths coaching and coaching psychologists.
9. Mirkovic, J., Kristjansdottir, O.B., Stenberg, U., Krogseth, T., Stange, K.C., & Ruland, C.M. (2016). Patient insights into the design of technology to support a strengths-based approach to health care.
10. Peterson, C., & Seligman, M.E.P. (2004). Character strengths and virtues: A handbook and classification.
11. Wood, A. M., Linley, P. A., Maltby, J., Kashdan, T. B., & Hurling, R. (2011). Using personal and psychological strengths leads to increases in well-being over time: A longitudinal study and the development of the strengths use questionnaire.
12. Govindji, R., & Linley, P. A. (2007). Strengths use, self-concordance and well-being: Implications for strengths coaching and coaching psychologists.
13. Wellenzohn, S., Proyer, R. T., & Ruch, W. (2016). Humor-based online positive psychology interventions: A randomized placebo-controlled long-term trial.
14. Duan, W., & Bu, H. (2017). Randomized trial investigating of a single-session character-strength-based cognitive intervention on freshman’s adaptability.
15. Smith, E. N., & Barros-Gomes, P. (2015). Soliciting strengths systemically: The use of character strengths in couple and family therapy.
16. Oberski, D.L. et al. (2015). Enhancing psychological capital and personal growth initiative: Working on strengths or deficiencies?
17. Cheavens, J. S., Strunk, D. R., Lazarus, S. A., & Goldstein, L. A. (2012). The compensation and capitalization models: A test of two approaches to individualizing the treatment of depression.
18. Meyers, M.C., van Woerkom, M., de Reuver, R., Bakk, Z., & Oberski, D.L. (2015). Enhancing psychological capital and personal growth initiative: Working on strengths or deficiencies?
19. Park, N., & Peterson, C. (2006). Moral competence and character strengths among adolescents: The development and validation of the Values in Action Inventory of Strengths for Youth.
20. Voir notre article “Pourquoi est-il important de comprendre le bonheur ?
21. Park, N., & Peterson, C. (2006). Moral competence and character strengths among adolescents: The development and validation of the Values in Action Inventory of Strengths for Youth.
22. Park, N., Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2004). Strengths of character and well-being.
23. Michael J. Furlong, Richard Gilman, E. Scott Huebner. (2009), Handbook of Positive Psychology in Schools.
24. Park, N., & Peterson, C. (2008). The cultivation of character strengths.
25. Peterson, C., & Seligman, M. E. P. (2003). Character strengths before and after September 11.
26. Peterson, C., Park, N., Pole, N., D’Andrea, W., & Seligman, M.E.P. (2008). Strengths of character and posttraumatic growth.
27. Park, N., Peterson, C., & Seligman, M. E. (2006). Character strengths in fifty-four nations and the fifty US states.
28. McGrath, R. E. (2014).  Character strengths in 75 nations: An update
Share This